La fin de la plainte de François Roustang

Que cherche un patient qui vient consulter un « psy » ? Il s’épanche, il se plaint, il dit vouloir changer. Mais comment faire ? C’est la question que se pose tout thérapeute, mais également chacun de nous, dès qu’il est confronté à une grande douleur, à une perte, dès qu’il en a assez. S’agit-il de chercher une écoute, une consolation pour mieux patauger dans nos « problèmes » ? Non, répond François Roustang. Il faut au contraire en finir avec la plainte, sortir de notre moi chéri, que nous cultivons avec nos jérémiades. C’est à cette condition que nous pourrons vraiment changer notre existence pour nous ouvrir enfin au monde et aux autres.

Philosophe et théologien de formation, psychanalyste, François Roustang est notamment l’auteur de Un destin si funeste et de Comment faire rire un paranoïaque? 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s