Et si nous n’avions toujours rien compris à la sexualité?

De Didier Dumas

Comment être bien dans son corps et sa sexualité ?

Prisonniers de leurs névroses autant que de la rigidité de nombreuses théories psychanalytiques qui prétendent les combattre, les occidentaux n’atteignent cet objectif qu’avec peine. Aujourd’hui encore, la parole sur la sexualité est quasi inexistante, tant dans l’éducation des enfants qu’au sein des couples.

En créant des groupes de parole sur la sexualité, Didier Dumas a repris à la sagesse taoïste un principe simple : la santé spirituelle implique d’abord de savoir bien manger, bien déféquer et bien faire l’amour. Associant l’acupuncture, qui considère la sexualité comme le premier des remèdes, au travail de Françoise Dolto sur le « parler du corps », Didier Dumas montre qu’il est important, pour accéder au bien-être de connaître les premiers temps de la vie, ceux où se construit le domaine des sensations et de la circulation des énergies que la jouissance et l’orgasme remettent en scène.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s